mercredi 31 mai 2017

Alcoolisme, lobby du vin, Macron


Ivres de profits

 
Les médecins addictologues et les associations qui luttent contre les ravages de l'alcoolisme - 50 000 décès chaque année en France - ont relevé qu'une des conseillères que Macron a nommées à l'Élysée a fait sa carrière comme lobbyiste des producteurs de vin.
Employée par Vin et Société, France Boisson et l'Union des côtes de Bordeaux, Audrey Bourolleau avait poussé en 2015 au vote d'un amendement parlementaire détricotant la loi Evin qui limite la publicité pour l'alcool. Alors ministre de l'économie, Macron avait approuvé, favorisant « l'oenotourisme », forme hypocrite de promotion de la consommation d'alcool. Ce qu'avait d'ailleurs dénoncé, à l'époque, Agnès Buzin... qui est aujourd'hui la ministre de la Santé de Macron. Curieux mélange !
Avec Macron, c'est annoncé, la santé va trinquer.

0 commentaires:

Publier un commentaire