vendredi 30 décembre 2016

Exploitation capitaliste : partout à la hausse


Les damnés de la mer  comme tous les autres damnés de la terre

 
En décembre, l’INSEE a publié une étude sur les salariés des produits de la mer en Normandie. Ce secteur d’activités regroupe la pêche et l’aquaculture en mer, la transformation, la conservation et le commerce du poisson.

Ce qu’indique l’INSEE, c’est une forte dégradation pour les travailleurs de ce secteur depuis les années 1990. Les effectifs ont fortement diminué, la précarité a explosé dans ces métiers où les conditions de travail sont particulièrement pénibles. En effet un quart des salariés doit occuper plusieurs postes dans l’année, avec pour beaucoup, des périodes de chômage. Comme les salaires sont faibles, le résultat c’est qu’un travailleur sur dix ne gagne que moins de 10 000 euros par an soit moins de 830 euros par mois !

Le produit de leur travail sert à engraisser toute une série d’intermédiaires, des marchands en gros et des capitalistes de la grande distribution. Il ne serait que justice que de prendre sur les profits de ces derniers pour assurer un revenu décent aux travailleurs de la mer.

Ce qui est vrai pour les travailleurs de ce secteur et de Normandie l’est tout autant pour ceux des autres, et cela partout dans le pays. Toujours plus d’exploitation pour moins de revenue.

 

 

Réunion publique de Lutte ouvrière
Le jeudi 2 février 2017
A 20 heures
Espace Nelson Mandéla
82 bd du Gl Leclerc
A Argenteuil
« gauche, droite, droite, gauche, et le camp des travailleurs face au camp de la bourgeoisie »

 

Le 11 mars prochain, à Argenteuil, Nathalie ARTHAUD, candidate de Lutte ouvrière à l’élection présidentielle, sera à Argenteuil et prendra la parole dans le cadre de notre fête locale Grande salle Jean Vilar

 

0 commentaires:

Publier un commentaire