samedi 30 mars 2019

Lidl à Argenteuil-Orgemont : l’occasion d’une nouvelle sortie à l’emporte-pièce du maire


Le maire d’Argenteuil serait-il du carré des derniers staliniens ?

 
Affiche de Mai 68

Lors de la réunion de mercredi à la Maison de quartier d’Orgemont à propos de l’implantation d’un magasin Lidl à l’angle de la rue du Clos des Moines et de l’avenue de Stalingrad (sujet sur lequel nous reviendrons), il a fallu que le maire d’Argenteuil s’en prenne à une habitante connue du quartier d’Orgemont en la traitant de « gauchiste ».
         Toujours très délicat mais tout aussi approximatif, Georges Mothron, militant de la droite locale a dû, sans le savoir, être imprégné de l’histoire stalinienne de la Ville durant sa jeunesse et son âge mur.
         Loin de ce que pouvait dire Lenine sur le sujet, ce terme de « gauchiste » a surtout été véhiculé par le PCF après Mai 68 à l’encontre de ses contestataires communistes dont nous fûmes et dont nous sommes restés.
         En attendant, spécialiste des formules à l’emporte-pièce, l’édile utilise donc le terme en n’en maîtrisant pas le sens. Loin de recevoir cela comme une insulte, la personne visée, quant à elle, a dû sourire d’un tel contre-sens.

Dominique MARIETTE, « gauchiste » maintenu, puisque l’on nous appelait « gauchistes »

0 commentaires:

Publier un commentaire