dimanche 26 avril 2015

Népal : une catastrophe "naturelle" à l'ampleur "sociale"


Un séisme : « naturel » certes, mais aux conséquences à la mesure des conditions sociales qui, elles, ne le sont pas !

 
La région de l’Himalaya vient de subir un très grave séisme. Le Népal et la région de Katmandou, la capitale, sont particulièrement touchées. On parle de 1000, 1500, 2000 victimes. Mais comment dénombrer le nombre des victimes dans un des pays les plus pauvres de la planète où l’Etat est faible et les secours, les moyens de transport et de communication sont extrêmement limités, où le revenu moyen par an et par habitant est de 670 euros selon les statistiques internationales !

         Des constructions anciennes et informelles sans normes antisismiques risquent de faire de ce tremblement de terre une gigantesque catastrophe.

Au Népal, pour fuir la misère, les jeunes s’engagent dans les forces de l’ONU, émigrent vers le Moyen-Orient où ils y représentent une part importante des travailleurs surexploités. Voir ce que la presse a rapporté de leur situation dans la construction des infrastructures au Qatar de la future coupe du monde.

Cette planète de l’inégalité, il faut la révolutionner.

Les drames en Méditerranée comme celui d’hier nous rappellent que pour tous, au Nord comme au Sud, il y a urgence.
 
 

0 commentaires:

Publier un commentaire