mardi 29 janvier 2013

Bain de sang en Égypte


Durant trois jours, des heurts ont opposé à Port-Saïd, dans le nord-est du pays, des manifestants aux forces de répression. Celles-ci ont tiré à balles réelles, faisant 46 morts et des centaines de blessés. C’est la condamnation à mort de 21 supporteurs du club de football local Al-Masry, pour leur implication supposée dans des violences ayant fait 74 morts après un match l’an passé, qui a mis le feu aux poudres.
     Un massacre de plus qui montre que la dictature de l’islamiste Mohamed Morsi n’a guère à envier à celle de Moubarak en matière de répression. Comme quoi les classes populaires égyptiennes ont encore devant elles bien des combats à mener pour que la lutte, qu’ils avaient entamée il y a deux ans, réalise leurs véritables aspirations.

0 commentaires:

Publier un commentaire