lundi 20 juillet 2020

Avenir industriel ? Pour les travailleurs, c’est l’avenir de leur condition qui compte. Un écho d’entreprise de General Electric Belfort :


Défendre nos intérêts



Après avoir rencontré le ministre de l’économie à Bercy, General Electric Turbines Gaz aurait eu une révélation : il a trouvé huit axes pour assurer un « avenir » à l’usine de Belfort.
         Comme par hasard, il s’agirait de projets dits « écologistes » comme une filière hydrogène. L’Etat, la région se disent déjà prêts à « aider » General Electric à coups de centaines de millions.
         Mais pour notre avenir à nous, les travailleurs rien n’est prévu. GE après avoir fait des promesses d’embauches, a licencié massivement. Comment pourrait-on lui faire confiance ?
         Ce que nous avons besoin, ce n’est pas d’un hypothétique avenir industriel, c’est d’avoir un avenir tout court pour pouvoir vivre, se loger, finir les fins de mois etc...
         Ce qu’il nous faut ce sont des embauches pour avoir de meilleures conditions de travail, d’une augmentation de nos salaires qui nous permette de vivre décemment.
         Bref, nous avons besoin de défendre nos intérêts jusqu’au bout.

 
Ce soir lundi, Nathalie ARTHAUD
à 22 heures sur LCI

0 commentaires:

Publier un commentaire