jeudi 2 juillet 2020

Argenteuil – bilan des élections municipales 2020, une « gauche » très minoritaire, différente du « camp des travailleurs »


« Révolutionnaires citoyens » et « révolutionnaires communistes »

 
"Argenteuil tous ensemble"

Loin derrière les deux premiers, la liste conduite par Omar Slaouti obtient un score minoritaire mais tout à fait honorable, un peu moins de 15 %. Elle a désormais quatre élus au conseil municipal.
         Elle réunissait la gauche traditionnelle, du PCF aux Insoumis avec une once de NPA. Elle a fait une campagne active, et n’a pas cédé à toutes les sornettes lamentables sur le « vous faîtes le jeu de la droite en vous maintenant », et elle s’est maintenue au second tour. Mais c’est la gauche gouvernementale, qui prépare les prochaines élections, départementales et régionales, mais avant tout la prochaine élection présidentielle, et rêve d’une prochaine alternance.
         Révélateur à ce sujet était l’affirmation d’un des leaders de la France insoumise, Adrien Quatennens, à la télévision dimanche soir, se déclarant pour la « révolution citoyenne », c’est-à-dire, selon ses mots, « une révolution par le vote ». Bref, aux antipodes d’une perspective révolutionnaire de lutte de classe.
         Nous verrons l’activité que ces quatre élus mèneront face aux problèmes qui très vite ne vont pas manquer de se poser à l’échelle locale dans le cadre de l’actualité nationale. Ils déclarent dans un communiqué que leurs élus « s’appuieront sur les mobilisations de la population et se feront leurs porte-parole dans l’assemblée communale ».
         Quant à nous sans représentant au conseil municipal, même si une proportionnelle intégrale nous aurait permis d’en avoir un, nous appuierons, participerons, et si nous en avons les moyens, initierons toutes les mobilisations nécessaires face à ces problèmes qui très vite ne vont pas manquer de se poser à l’échelle locale comme à l’échelon du pays.
         Nous espérons que nous y retrouverons ces militants, au-delà de nos divergences fondamentales, divergences que nous pouvons discuter par ailleurs. J’espère qu’ils seront parmi eux nombreux à venir le faire lors de notre fête Lutte ouvrière des retrouvailles des 26 et 27 septembre prochains. DM

0 commentaires:

Publier un commentaire