mardi 9 juin 2020

Argenteuil, municipalité, lorsque les agents de la Ville découvrent sa surprenante, soudaine et désordonnée passion pour le vélo


Extraits du bulletin Lutte ouvrière des Territoriaux d’Argenteuil et de l’ex-Agglomération du lundi 8 juin 2020
 

Pour descendre des Coteaux, OK, mais gare à la montée !

« Tous à vélo pour aller au boulot », telle est l’orientation in extremis de la municipalité avant le second tour des élections.
         On s’inquiète seulement pour les aménagements du 3ème étage de l’hôtel de ville. Comment vont-ils faire pour y aménager le garage à vélos ?
         Car chacun imagine-mal que membres de la direction générale et élus de la municipalité ne donnent pas l’exemple !
 

D’accord, mais payé par l’employeur

         C’est vrai, le vélo, c’est chouette, quand on est en bonne santé. Alors, un vélo pour tous ceux qui le souhaitent, et électrique pour les plus anciens !
         Bien sûr payés par la municipalité puisqu’elle nous dit que pour aller au « boulot », il faut y aller en vélo.

 


Déraillement total !

         Les agents des travaux de voirie, sous le soleil, y avaient pourtant mis du cœur, dans l’aménagement fissa des voies cyclables de l’avenue Gabriel Péri. Et puis patatrac, quelques jours plus tard, il a fallu défaire ce qui avait été fait à grands frais.
         Il ne fallait pas être sorti de polytechnique pour reconnaître que l’affaire était mal ficelée et surtout très dangereuse.
         En attendant, la conscience professionnelle qu’ils nous rabâchent à longueur d’années en a gros sur la patate.

0 commentaires:

Publier un commentaire