jeudi 12 juillet 2018

Lecture d’été (4) : Alice Zeniter, L’art de perdre, Flammarion


L’Art de perdre



Bien évidemment, comme lecture d’été, on ne peut laisser de côté L’art de perdre d’Alice Zeniter. Un gros livre dont le temps des vacances permet enfin pour quelques-uns d’entre nous justement la lecture tranquille et continue.
         C’est une longue fresque qui s’étale sur 70 ans, et qui concerne l’histoire des deux rives de la Méditerranée, entre Algérie et France, et qui a comme cœur cette Guerre d’Algérie dont les blessures ne sont toujours pas refermées.
         Les évènements politiques entraînent les individus, quoi qu’ils en pensent, et surtout s’ils ne les « pensent » pas consciemment. Ces évènements les mènent alors là où jamais ils auraient imaginé aller.
         Ce livre évoque bien évidemment les « Harkis » en remettant certaines pendules à l’heure en évoquant leur profonde diversité. Il a pour sujet bien évidemment la Guerre d’Algérie, mais il aborde aussi la question de la mémoire, de sa transmission -ou pas- entre des générations qui se suivent, pour certaines loin du passé tragique.
         Ce livre a obtenu le Prix Goncourt des lycéens, et il le mérite. C’est un excellent roman historique qui stimule en même temps la réflexion.



Alice Zeniter, L’art de perdre, Flammarion, aux alentours de 22 euros. C’est un peu cher. Le roman sortira en poche début octobre dans la collection « J’ai lu ». Et puis, les livres c’est fait pour être prêtés. Je peux prêter mon exemplaire...

1 commentaires:

Unknown a dit…

Que voilà une belle recommendation de lecture............

Enregistrer un commentaire