samedi 1 août 2020

Argenteuil, poste de police du Val-Nord, l’espoir de la députée et le ministre qui sait la faire marcher


On ne la fera pas marcher par hasard ?

 
La "Dalle" des temps heureux, avec services publics !

Le poste de police du Val-Nord est fermé depuis la mi-mai suite aux incidents consécutifs à la mort dans un accident de moto du jeune Sabri, et à une tentative d'incendie. Il aurait très bien pu être rouvert néanmoins dans les jours qui ont suivi.
         Aujourd’hui, la députée du cru supplie le ministre de l’intérieur qu’il soit rouvert dans les meilleurs délais.
         Elle a obtenu certes de bonnes paroles réconfortantes de ce dernier… mais comme chacun sait, entre les paroles et les actes, il y a souvent une grande différence.
         On mesure là la portée des paroles fortes du gouvernement sur la présence de la « république » dans les territoires et plus particulièrement ceux des quartiers populaires, quand celui-ci se permet de fermer un lieu où la population pouvait par exemple déposer plainte à proximité.
Pour les choses sérieuses, il est vrai, qu’en cas de gros problèmes, ses escadrons sont prêts à quitter leurs casernes pour arriver à la demande dans ces mêmes quartiers. Il n'y a alors pas d'entrave pour cela.
         La députée fait d’autant plus grise mine qu’elle se vantait d’avoir fait obtenir pour Argenteuil un surcroît d’effectif de 15 policiers de sécurité du quotidien (PSQ) pour le centre-ville.
         Elle rend pourtant des services, cette dame, en votant tout ce que le gouvernement lui demande de voter. Rien n’y fait. Quel manque de gratitude en retour. À suivre donc. DM

0 commentaires:

Publier un commentaire