mardi 7 juillet 2020

Politique à Argenteuil : se passionner certes… mais pour les vrais problèmes !


Queues de cerise et problèmes fondamentaux

 
Vers ces questions fondamentales vont nos préférences

Durant cette campagne des élections municipales qui viennent de s’achever, je me suis très peu exprimé sur la question pour ne pas en rajouter à une campagne délétère et sans intérêt, mais aussi pour ne pas prendre le risque d’être utilisé.
         J’ai bien eu raison. À voir comment une brève, que j’avais écrite pour notre blog au moment des élections législatives de 12017, lu 15 juin exactement, a été utilisée à foison par les adversaires de Philippe Doucet : sur Facebook, 41 « j’aime » et autres, 24 commentaires et cela continue, et le sommet, 71 partages… Au point que je m’étonne que les partisans de l’ancien député-maire n’aient pas utilisé les dizaines et les dizaines de flèches décochées depuis 2014 à monsieur Mothron.
         Bien évidemment, ce que j’écrivais en juin 2017 à propos du député d’alors, je ne le renie pas, mais la conclusion était comme de bien entendu hors sujet en 2020.
         Pour la compétition électorale, beaucoup de foin donc ! Comme j’aimerais un enthousiasme identique pour ce que j’écris aujourd’hui sur les licenciements, sur la crise, sur la nécessité de la réflexion et de l’action des travailleurs. Mais il est vrai que pour l’instant cela n’intéresse moins apparemment les partisans des écuries électorales en piste pour le 28 juin !
         Mais ils peuvent se rattraper en « partageant » le communiqué de Nathalie ARTHAUD que j’ai posté dimanche matin sur Facebook ! DM

0 commentaires:

Publier un commentaire