mardi 9 juin 2020

Les lobbys, un élément réel, mais finalement marginal de la domination bourgeoise


Propriété bourgeoise : un État et de multiples rouages de sa domination

 


Une lectrice régulière de notre blog nous a envoyé une information affirmant en gros que les « lobbys » avaient profité de la crise sanitaire pour prendre le contrôle de l’État.
               Ce genre d’affirmation est toujours étonnant et donne l’illusion que des machinations obscures règlent le cours de la planète capitaliste.
               Nous ne cessons de répéter que l’État et accessoirement le gouvernement qui n’est qu’un masque provisoire et changeant de l’État sont les véritables appareils de domination d’une classe sociale bien identifiée, la bourgeoisie.
               Entre cette classe, son État et son gouvernement, il y a effectivement de multiples liens bien au-delà des groupes de pression -les lobbys- qui peuvent agir dans tel ou tel domaine, pour obtenir telle ou telle décision favorable à tel ou tel secteur du Capital ou à telle ou telle entreprise. Les lobbyistes sont des agents –parmi beaucoup d’autres- du fonctionnement du capitalisme, et bien rétribués pour cela.
               Concentrer ses dénonciations sur ce métier de la domination bourgeoise c’est oublier, sciemment ou non, la véritable réalité de cette domination avec ses multiples réseaux aux commandes, et surtout son État –armée, police, justice, hauts fonctionnaires- qui est là pour en assurer la stabilité. Et la pérennité.DM

0 commentaires:

Publier un commentaire