dimanche 7 juin 2020

Jeunesse des quartiers populaires, leur donner les moyens d’avancer, et pas se défiler, à Saint-Gratien comme ailleurs


« La jeunesse pose des problèmes ? Supprimez la jeunesse ! »

 

L’ancienne maire de Saint-Gratien, aujourd’hui sénatrice de son état, et toujours conseillère municipale de la commune, monte sur ses grands chevaux car plusieurs dizaines de jeunes selon la presse ont été protester devant chez elle.
         Certes. Mais pour quelle raison ?
         Ils venaient protester car depuis quelques jours, le terrain de football sur lequel ils avaient l’habitude de jouer leur est interdit et est en train d’être transformer en… aire de jeux pour les enfants.
         Il ne s’agirait pas de la mise en place d’un simple projet, mais une mesure de rétorsion contre la jeunesse du quartier qui non seulement utiliserait régulièrement ce terrain, mais également y organiserait un tournoi non enregistré par la mairie, et qui provoquerait des nuisances…
         Bref, c’est comme d’habitude et comme ailleurs, et comment voulez-vous que la jeunesse des quartiers populaires ne soit pas amère ?
         Un gamin pose des problèmes dans le collège ? On l’exclut.
         Une salle pour les jeunes existait, mais il y a des problèmes, on la ferme !
         Une salle de boxe avait été installée, mais il y a des soucis, on la ferme !
         Et dans cette ville, il y a un terrain de foot, mais cela pose des difficultés, on la ferme !
         Mais pourquoi ne pas voir, au lieu de tout supprimer, comment régler les problèmes, surmonter les difficultés, et supprimer les soucis ?
         Certes, cela demande de la volonté et des moyens. Et alors ? DM

0 commentaires:

Publier un commentaire