lundi 15 juin 2020

Argenteuil : élections municipales, un évènement marginal face aux véritables préoccupations de l’heure


S’organiser, échanger, débattre directement, mobiliser


Les coups-tordus actuellement prodigués à Argenteuil dans une campagne électorale arrivée comme un cheveu sur la soupe sont très éloignés des problèmes de l’heure et des préoccupations des travailleurs : au-delà de la crise sanitaire qui n’est pas finie, l’offensive du Medef et du patronat qui se développe et qui se traduit par des attaques frontales contre le monde du travail.
         Le second tour des élections municipales de fin juin est un évènement totalement marginal dans ce contexte, à des années-lumière des préoccupations des habitants. Non seulement, les municipalités sont des éléments totalement annexes dans la hiérarchie des pouvoirs dans la société capitaliste, mais elles risquent de voir leurs contraintes financières s’aggraver dangereusement dans les temps qui viennent alors que les tâches qu’elles auront à gérer vont augmenter dangereusement.
         La priorité est de réfléchir à la politique que doit mener aujourd’hui le monde du travail. Et pour cela loin des réseaux sociaux, la méthode la meilleur demeure toujours le contact direct avec les travailleurs et les habitants. Ceux-là permettent seulement les véritables discussions. Les vrais échanges ont plus que jamais besoin du contact direct et humain.
         Mardi, une occasion nous en est justement donnée de nous rencontrer et d’échanger avec le rassemblement initié par la CGT mardi, de 12 à 14 heures à l’entrée de l’hôpital Victor Dupouy d’Argenteuil. Lutte ouvrière sera présent. DM


0 commentaires:

Publier un commentaire