vendredi 29 mai 2020

Renault prépare des milliers de suppressions d’emplois


Aujourd’hui, aucun travailleur ne peut se sentir à l’abri


L'usine Renault de Flins (Yvelines)

Sur 48 000 salariés en France, Renault prévoit d'ores et déjà d'en supprimer 5 000 d'ici 2024 d'après Le Figaro. Que fera l'État, actionnaire à 15% ?
         Rien, comme l'a confirmé à l'avance Bruno Le Maire qui a dit qu'il ne s'opposerait ni aux fermetures de sites ni aux suppressions de postes.
         Pour défendre leur gagne-pain, les salariés de Renault ne pourront compter que sur leur force de travailleurs. Elle est considérable, du fait de leur nombre, de leur place dans l'entreprise, dans l'activité sociale et de la possibilité de s'adresser et de lier leur lutte aux millions de travailleurs menacés comme eux. Et qui, parmi les autres, peut raisonnablement se sentir à l'abri ?

0 commentaires:

Publier un commentaire