jeudi 28 mai 2020

Chômage partiel : non aux pertes de salaire !


Allons chercher l’argent du côté des grandes fortunes capitalistes !



A partir du 1er juin, l'Etat ne remboursera plus que 60 % du salaire brut des travailleurs en chômage partiel, au lieu de 70 % actuellement, sauf dans les secteurs fermés sur décision du gouvernement comme les cafés et restaurants. Le complément devrait être versé par les employeurs. Mais après avoir fait payer des millions de salariés par l'Etat, les organisations patronales poussent des hauts cris parce qu'elles devront mettre un peu la main à la poche.
         Quant aux salariés en chômage partiel, ils continueront à perdre jusqu'à 16 % de leur salaire net (voire plus si les patrons refusent de payer la différence), et c'est inacceptable.
         De l'argent pour assurer à tous un revenu décent, pendant comme après l'épidémie, il y en a : les grandes fortunes capitalistes, accumulées grâce au travail passé des salariés, devraient servir à cela.

0 commentaires:

Publier un commentaire