mercredi 27 février 2019

Hôpitaux de proximité, de plus en plus loin


Le drame n’est jamais loin



Nous avons évoqué hier la lutte qui se développe dans la région de Persan-Beaumont pour le maintien de plusieurs services et de dizaines de lits que l’ARS veut supprimer. Cette situation catastrophique de cet hôpital de Beaumont est à l’image de ce qui se passe dans bien d’autres hôpitaux à l’échelle du pays avec des conséquences qui peuvent être immédiatement dramatiques.
          Ainsi, une femme enceinte habitant près de Die, dans la Drôme, vient de perdre son bébé. La maternité de Die a fermé fin décembre, malgré les protestations. Pour accoucher, cette femme s'est rendue aux urgences de Die. De là on l'a emmenée en hélicoptère à Montélimar. Cela a pris trois heures, alors que Ie trajet en voiture ne dure qu'une heure.
La fin de la maternité locale s'avère criminelle. En France, les deux tiers des maternités ont fermé en quarante ans. Les ministres de la Santé, Buzyn comme les autres, ne connaissent que la rentabilité. La santé, voire la vie, passe après.

1 commentaires:

selvadoure Basile a dit…

Bonsoir le blog lutte ouvrière d'Argenteuil ,

merci d être le relais des hospitaliers .

SELVA

Enregistrer un commentaire