mercredi 7 mars 2018

8 mars, Argenteuil, que revive dans les meilleurs délais la « Maison des femmes »


Une grande absence dont la municipalité porte la responsabilité

 
Lors de la visite de deux ministre dans la "Maison des femmes", la vraie avant 2014. Les ministres en visite, on s'en passe, mais pas de la Maison des femmes !
Nous avons déjà évoqué les nombreuses initiatives organisées sur Argenteuil dans le cadre de ce que la municipalité appelle, à travers son journal, le « mois de la femme ». Mais chaque lecteur intéressé aura pu noter qu’il y a un grand absent parmi les structures organisatrices : la « Maison des femmes ». On s’attendrait plutôt à ce qu’il en soit totalement autrement, qu’elle soit valorisée à l'occasion du 8 mars, et en première ligne.
         Manque d’agents territoriaux pour s’en occuper ? La municipalité actuelle avait déplacé à son arrivée cette "Maison des femmes" créée avant 2014, puis l'avait rétablie partiellement pour répondre à des attentes très fortes de la part des femmes. Depuis des mois, la municipalité n’a  certes pas liquidé cette structure, mais c’est presque tout comme aujourd’hui.
         A la veille de la journée internationale pour les droits des femmes, il est bon de le rappeler et d’appeler à ce qui soit mis un terme à cette situation préjudiciable au combat des femmes pour leurs droits. D MARIETTE

1 commentaires:

philippe metezeau a dit…

La Maison des femmes est bien active. Certes elle ne peut hélas pas répondre à toutes les situations et nous maintenons et développons ses activités. Peut être trop discrètement, mais avec une réelle volonté d’avancer. Effectivement, il’est Dommage qu’elle n’ait pas été évoquée dans le programme « officiel » mais elle est bien là !

Enregistrer un commentaire