jeudi 20 juillet 2017

AB-Habitat, Argenteuil, gardien agressé. Faire que le collectif obtienne à nouveau droit de cité


Que le collectif obtienne à nouveau droit de cité

 
Dans une cité gérée par AB-Habitat, une nouvelle fois, un gardien vient d’être la victime d’agressions verbales et de menaces dans l’exercice de ses fonctions. Ce nouveau cas du genre s’ajoute à une liste déjà trop longue.
         En tant que locataire, qu’habitant et militant, nous ne pouvons d’abord que transmette à ce travailleur l’expression de notre solidarité.
         Nous ne reviendrons pas sur la situation générale de la société qui génère et développe des comportements inadmissibles.
         En tout cas, être gardien dans de nombreuses cités est difficile. D’autant plus lorsque les gardiens sont en nombre insuffisant. La CGT d’AB-Habitat souligne que dans la cité en question, il manque un gardien.
         Changer la situation générale aujourd’hui dans les quartiers populaires qui pèsent tellement sur les habitants relève des combats généraux pour changer la société elle-même.
         En revanche, il est du ressort des militants qui se réclament du monde du travail d’avoir en tête d’aider à la reconstruction, dans ces quartiers populaires, des réseaux collectifs diffusant cette conscience collective, donnant aux jeunes et aux moins jeunes les repères nécessaires, et soutenant les travailleurs –les gardiens en particulier- travaillant dans ces cités, en montrant que ces derniers et les locataires ne forment qu’une seule collectivité. DM

1 commentaires:

selvadoure Basile a dit…

Bonjour Dominique ,
belle article !
SELVA

Enregistrer un commentaire