jeudi 8 décembre 2016

Adama Traoré : un petit pas en arrière très insuffisant



Les frères d’Adama Traoré toujours victimes d’une première décision qui n’avait pas lieu d’être

Nous ne savons pas encore si le conseil municipal de Beaumont-sur Oise qui se tient ce soir aura finalement lieu, après l’annulation des deux précédentes tentatives pour le tenir. Ces deux-fois-là, du fait de l’absence de quorum.
         La maire de cette commune où vivait Adama, mort dans les mains de la gendarmerie le 19 juillet dernier avait déclaré vouloir porter plainte pour diffamation à l’encontre de la sœur de celui-ci et réclamait de son conseil une provision de 10 000 euros pour faire face aux frais de justice.
         Elle déclare maintenant ne plus vouloir porter plainte, mais a maintenu sa demande de provision en la faisant passer de 10 à 20 000 euros !
         Bref, c’est un demi pas qui est bien la moindre des choses, mais comme toutes les demi-mesures, n’est sans doute pas de nature à calmer les esprits.
         D’autant que deux des frères d’Adama sont toujours en prison, justement comme conséquence du processus initié par cette menace de dépôt de plainte.
         Comme nous le disions dans une brève précédente, la question est bien de savoir par qui le scandale est arrivé.
         Aujourd’hui, il n’est donc plus question d’une plainte en diffamation. Donc il ne devrait pas y avoir besoin de frais de justice, donc il ne devrait pas y avoir de point à l’ordre du jour d’un conseil municipal. Donc celui-ci devrait se dérouler sans problème. Donc les frères d’Adama devraient maintenant être libérés.
         Quant à la vérité sur la mort d’Adama… Pour la connaître, en tout cas, le combat continue.


1 commentaires:

selvadoure Basile a dit…

Bonjour Dominique ,

merci

Enregistrer un commentaire