mercredi 26 février 2014

« Loi Florange » : deux ans plus tard, une promesse d’Hollande tenue… au rabais



Le gouvernement a mis quasiment deux ans pour faire adopter la loi dite « Florange » visant à « redonner des perspectives à l’économie réelle et à l’emploi industriel ». Derrière ce titre pompeux, il s’agirait d’obliger les dirigeants d’une entreprise de plus de 1 000 salariés qui aurait l’intention de fermer ses portes à rechercher pendant trois mois un repreneur. Les Mittal et autres licencieurs doivent en trembler de frayeur !
     Le texte a été raboté autant que possible avec l’aide de l’UMP, qui a menacé le gouvernement de porter le texte devant le Conseil constitutionnel, invoquant le droit de la propriété et la liberté d’entreprendre. Il en reste tout juste le nom pour rappeler que ce texte faisait partie des promesses de Hollande candidat, du temps ou il cherchait à séduire les classes populaires pour capter leur vote. Depuis, on a pu constater que le changement n’était ni pour maintenant, ni pour demain… À moins que le monde du travail se fasse entendre.

0 commentaires:

Publier un commentaire