dimanche 24 février 2013

Ecole : Peillon, un élève très-très dissipé

La soit-disante "réforme des rythmes scolaires"  est en train de semer le plus grand désordre à l'Education nationale. Dans l'élémentaire, le "mouvement" des enseignants qui permet, chaque année, à ces derniers, de muter dans une autre école du département, vient d'être reculé. Chaque enseignant se demande, encore davantage cette année, si ce n'est pas le moment d'aller enseigner dans une commune où non seulement les conditions de travail seront plus faciles, mais également où la nouvelle formule de la journée de travail sera le plus favorable, et même, si ce n'est pas l'occasion d'aller rejoindre le lieu le plus proche de son domicile, puisque travailler à nouveau cinq jours de la semaine, c'est une dépense supplémentaire en carburant !
      Le gouvernement met la pagaille à l'Ecole. Il faut sonner la fin de la récréation : et remettre à plat toute cette soit-disante réforme qui n'a pas pris, dès le départ, le rythme adéquat. Le retrait du projet s'impose.

0 commentaires:

Publier un commentaire