jeudi 23 août 2012

M Peillon est optimiste ! Méfiance, méfiance…


"Je n'ai pas de crainte, (...) la rentrée devrait bien se passer", a dit M. Peillon en soulignant que le gouvernement avait "tout fait pour que cette rentrée se passe le mieux possible".
     "Grâce aux emplois supplémentaires et aux recrutements auxquels nous avons procédés (6.000 en tout), nous avons déjà amélioré de nombreuses situations et nous pourrons réagir immédiatement si, par exemple, il manque un enseignant ici ou là", a-t-il déclaré.
      Au lycée Georges Braque, en juin dernier, la menace existait toujours sur le risque d’une augmentation nette des effectifs à cette rentrée de septembre, s’exprimant par une remise en question des effectifs traditionnellement limités d’élèves par classe en « zone d’éducation prioritaire ».
     Bref, à Braque, « cela va bien se passer » ? Si problème, une « réaction immédiate » se produira ?
     A suivre…

0 commentaires:

Publier un commentaire