lundi 25 juin 2012

Education : pas 1000 postes, mais 12 000 postes immédiatement, comme début

Herblay, Saint-Leu, Méry-sur-Oise, Ezanville, Argenteuil, Ermont, autant de villes parmi d'autres du Val d'Oise où les suppressions de postes à l'Education nationale font des ravages. Mais dans ces communes, le combat des parents d'élèves met sur la place publique des situations qui risquent d'être dramatiques à la rentrée prochaine.
     Mais pourquoi des protestations éparpillées, école par ci, école par là, laissant seuls ces parents de ces écoles ?
     C'est tous ensemble que nous serons efficaces pour rétablir, pour commencer, ces 12 000 postes supprimés manquant pour commencer à envisager une rentrée possible.

0 commentaires:

Publier un commentaire