samedi 19 mai 2012

Wall street gonfle, fait des bulles... et se moque des conséquences


La firme Facebook, lancée avec le « réseau social » du même nom, fait son entrée en Bourse au États-Unis. On parle d’actions qui, au total, vaudraient 100 milliards de dollars. Ce n’est donc pas la crise pour les requins qui nagent dans les eaux de la spéculation boursière.
     À moins que l’on n’assiste à l’introduction d’une grosse bulle boursière. Bulles qui finissent par éclater, en faisant des dégâts collatéraux qui atteignent de plein fouet les populations.

0 commentaires:

Publier un commentaire