lundi 16 janvier 2012

L'Etat ne veut pas régler le problème du manque de logements

Dans le dernier bulletin municipal de Bezons, les adresses de trois logements jugés indignes ont été publiées. Il s’agit pour la municipalité de dénoncer les marchands de sommeil.
     Il y a certes des propriétaires sans scrupule prêts à faire de petites affaires en louant toutes sortes de locaux pas aptes véritablement à loger des personnes à la recherche d'un logement. Mais le plus grand marchand de sommeil, c’est l’Etat qui laisse dans le pays dans une situation très difficiles deux à trois millions de mal logés ou sans domicile du tout
.

0 commentaires:

Publier un commentaire