dimanche 15 janvier 2012

La mise en scène du "triple A" des bonimenteurs

Après la perte du "triple A", Sarkozy part en compagne pour de nouvelles mesures d'austérité. "Courage", "effort" "résistance", il ressort ces mots usés pour tenter d'endormir comme il le fait depuis des mois. Il dramatise la situation. Il annonce une nouvelle intervention télévisée dans les semaines qui viennent.
     Ce n'est pas aux travailleurs de payer la crise. De l'argent, il y en a, dans les caisses du patronat, des grandes entreprises du CAC 40, industrielles et financières, qui ont annoncé le maintien de leurs profits déclarés pour 2011.
    Voilà le message qui doit se diffuser parmi le monde du travail.

0 commentaires:

Publier un commentaire